Catégorie : Non classé

osteopathe-bayonne-rugby

Ostéopathe des neskak de l’ ASB

Les Neskak de l’ASB jouent cette année en top 8

Tout au long de la saison je vais m’occuper du suivi Ostéopathique de l’équipe.

En effet en association avec le staff dirigeant et technique, nous travaillons ensemble pour optimiser leurs performances et ainsi leurs donner toutes les armes pour continuer leur progression tout au long de cette saison qui s’annonce prometteuse.

Merci les filles pour l’accueil et votre bonne humeur !

ASB-championnes

 

osteopathe-bayonne-biarrose

Des Ostéopathes sur la Biarrose !

L’ostéopathie pour les coureuses

J’ai rejoins l’aventure Biarrose en tant qu’ostéopathe. Nous étions présent avec mes collègues ostéopathes sur le village de la Biarrose 2017 grâce à Ronan AUGER qui avait organisé ce partenariat, pour proposer aux participantes bilans et traitements ostéopathiques, ainsi que conseils pour une pratique optimale. L’objectif de notre présence était d’aider à allier activité physique et santé.

osteopathe-bayonne-biarrose

Solidarité

Sans chronomètre ni classement, La Biarrose est plus qu’un événement sportif. Il s’agit d’un rassemblement symbolique de femmes contre le cancer du sein. Ainsi, les bénéfices perçus sont intégralement reversés aux associations «Life is Rose» & «Keep A Breast», lesquelles œuvrent quotidiennement pour la lutte contre le cancer du sein et ses conséquences sociales et financières. La Biarrose, c’est courir pour soi mais aussi pour les autres !

arthrose-genou-amorena-osteopathe

Soulager l’arthrose par l’ostéopathie

L’arthrose touche aujourd’hui plus de 10 millions de Français

Considérée à tort comme une maladie de « vieux », l’arthrose concerne pourtant 47% des moins de 60 ans et 1 patient sur 3 a moins de 40 ans. Les femmes en souffrent trois fois plus que les hommes. C’est le premier motif de consultation médicale après les maladies cardio-vasculaires.

L’arthrose, c’est quoi ?

Etymologiquement, le terme « arthrose » signifie « os dans l’articulation ». C’est donc une affection articulaire, le plus souvent d’origine mécanique et non inflammatoire, caractérisée par des remaniements dégénératifs des tissus articulaires, donc un vieillissement prématuré de l’articulation.

Il ne faut pas la confondre avec l’arthrite qui, elle, est une atteinte articulaire dont l’origine est systématiquement inflammatoire, voire infectieuse.

Les 7 principales articulations touchées

En moyenne, le diagnostic est posé plus de deux ans après le début des symptômes.

–        Les cervicales (75%)
–        Les lombaires (70%)
–        Les genoux (40%)
–        Les mains (50%)
–        Les hanches et la cheville (10%)
–        Les pieds (29%)

arthrose-genou-amorena-osteopathe

 Les 3 signes classiques de l’arthrose

  1 – Une douleur articulaire qui s’amplifie pendant et juste après l’effort, mais aussi au réveil car les articulations mettent du temps avant de perdre la raideur due à la statique nocturne (on parle alors de dérouillage matinal) ; elles s’estompent au bout de quelques dizaines de minutes.
2 – La douleur est généralement soulagée par le repos.
3 –  Des poussées dites congestives, au cours desquelles la douleur devient plus intense et persistante, et pendant lesquelles l’articulation est enraidie, parfois même gonflée par un épanchement liquidien (dans ce cas, l’utilisation d’anti-inflammatoires prescrits par votre médecin est inévitable).

L’ostépathie peut vous soulager

Quand vous souffrez de douleurs articulaires, l’ostéopathe peut utiliser différentes techniques manuelles recommandées par la Haute Autorité de Santé telles que les manipulations et/ou les mobilisations. Selon l’OMS, l’efficacité de ces techniques est équivalente à un antalgique de pallier 2 et peut soulager les douleurs liées à l’arthrose.

Pendant les poussées congestives, si la douleur n’empêche pas la manipulation ou la mobilisation de l’articulation, l’ostéopathe peut intervenir pour vous aider à mieux  supporter la maladie, le temps que la crise passe.

Attention : l’ostéopathe ne traitera de toute façon que les troubles fonctionnels qui accompagnent cette crise. Toutefois, en dehors des crises, les articulations seront moins douloureuses ce qui rendra la prise en charge moins difficile et permettra à l’effet antalgique de la technique manuelle de durer plus longtemps.

L’arthrose étant un phénomène physio-pathologique chronique irréversible, l’ostéopathe ne pourra pas la faire disparaître. En revanche, son traitement permet de récupérer une certaine déformation des articulations et des tissus raides. L’idéal, pour une efficacité maximale, est d’envisager l’association d’un protocole manipulatoire avec un traitement médicamenteux (antalgique, anti-inflammatoire…) et rééducatif (kinésithérapie, gymnastique corrective).

source : www.lasantesurtout.com

osteopathe-bayonne-atm-2

Douleur à la mâchoire

Douleur à la mâchoire: dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire

Les douleurs à la mâchoire lors de la mastication ou des problèmes d’ouverture ou de fermeture de la bouche sont assez fréquents, 28% de la population adulte en souffre.

L’articulation de la mâchoire est appelée dans le langage médical, l’articulation temporo-mandibulaire (ATM).  Elle constitue la jonction entre l’os temporal, formant une partie de la base et de la voûte crânienne, et la mandibule ou maxillaire inférieur, seul os mobile de la face.  Elle se trouve juste en avant du conduit auditif externe et elle est très sollicitée lors de la mastication ou de la phonation et même pendant la respiration. Elle effectue des mouvements complexes plus de 10 000 fois par jour qui sont guidés et assurés par beaucoup de muscles, de ligaments et un disque interarticulaire. C’est la première structure en mouvement de l’individu. Au 3e mois intra-utérin la succion débute déjà. On la considère comme la fonction la plus primitive et primordiale du corps.

Fotolia_35789275_M-750x400Par ailleurs, les dysfonctions de l’ATM peuvent se traduire par des douleurs ou des bruits articulaires lors de mouvements et des limitations d’ouverture ou de fermeture de la bouche. Ils peuvent être dus à des traumas directs sur mâchoire, indirects sur le crâne et une tension musculaire très élevée autour de l’ATM. Le bruxisme (serrement ou grincement des dents) en est une cause dans 95% des cas ainsi qu’une mauvaise occlusion ou des douleurs dentaires. Ces dysfonctions peuvent rendre la mastication douloureuse ou inefficace et empêcher une personne de se nourrir adéquatement. Il est important lors de problème chronique d’avoir un suivi par un dentiste et si nécessaire par un orthodontiste.
Ajoutons que la tension musculaire au niveau de l’ATM peut être aussi causée par le stress de la vie quotidienne et des surcharges psycho-émotionnelles.

En 2007, le résultat d’une étude expérimentale en ostéopathie sur les dysfonctions de l’articulation temporo-mandibulaire a été présenté au Collège d’études Ostéopathiques de Montréal par Bergeron et Laberge. Les chercheuses ont recruté 30 personnes présentant une limitation de l’ouverture de la bouche, des bruits articulaires et de la douleur à l’ATM.  Les 15 sujets du groupe expérimental ont constaté une amélioration significative de l’ouverture de la bouche, une diminution des bruits articulaires et de la douleur après trois traitements en ostéopathie. Ceux-ci étaient axés sur l’ATM et la dure-mère (enveloppe du système nerveux central qui s’attache entre autre sur l’os temporal).
Précisons que l’ostéopathe considère le corps comme une unité fonctionnelle dans laquelle les différentes structures et régions interagissent entre elles. En tenant compte de ce concept, celui-ci va investiguer et traiter toutes les structures et régions qui sont en lien avec l’ATM et l’articulation elle-même afin d’apaiser les douleurs ressenties dans cette région.

Source : qualita.ca

osteopathe-bayonne-gourette-fevrier

Rendez-vous après le ski à Gourette !

Du nouveau pour Février !

Retrouvez-moi durant le mois de février en alternance avec mon collègue Ronan Auger dans notre cabinet d’ostéopathie au coeur de la station de Gourette. Vous y trouverez une prise en charge ostéopathique 7j/7 pour vous permettre de profiter au mieux de vos vacances aux sports d’hiver sans être freiné par la douleur. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site internet du cabinet :

SITE DU CABINET DE GOURETTE

A noter, je vous accueille toujours dans mon cabinet de Bayonne pendant cette période !

osteopathe-bayonne-gourette-logo

osteopathe-bayonne-canal-carpien

Soulager le canal carpien

Le syndrome du canal carpien :

C’est l’ensemble des symptômes associé à la compression du nerf médian qui innerve une partie de la main.

Il s’agit du trouble musculo-squelettique (TMS) le plus répandu dans le monde du travail où 5 à 10% des cas deviennent chroniques.

Le nerf médian

osteopathe-bayonne-nerf-medianUne compression au niveau d’un nerf modifie les influx nerveux provoquant divers symptômes dans les zones qu’il contrôle. Le nerf médian qui est en cause dans le syndrome du canal carpien est un nerf mixte c’est-à-dire qu’il est à la fois moteur ; il vous permet de contracter certains muscles et sensitif ; il vous permet de sentir le toucher.
Ce nerf commence au niveau de la colonne vertébrale cervicale, il suit la partie antérieure du bras et de l’avant bras pour ensuite passer dans la main en passant par le canal carpien.

 

osteopathe-bayonne-voeux2

Bonne année 2017 !

osteopathe-bayonne-voeuxEn pleine forme, pour longtemps !

osteopathe-bayonne-ventre

Ostéopathie et troubles digestifs

Un grand nombre de personnes souffre au quotidien de troubles digestifs rendant parfois très inconfortables les activités journalières et pouvant affecter le sommeil. Il existe plusieurs façons pour soigner ces troubles digestifs : un traitement médical, des modifications des habitudes de vie, mais aussi l’ostéopathie. En effet, l’ostéopathie peut être une bonne solution pour apporter un soulagement à vos différents maux.

Les ballonnements et les flatulences sont des symptômes digestifs très répandus. Ils génèrent des douleurs, un inconfort voire une gêne dans la vie personnelle et sociale. Ces symptômes peuvent provenir d’une sensibilité exacerbée par un stress intestinal comme une intoxication alimentaire par exemple. Ces dysfonctions peuvent aussi être locales, c’est-à-dire au niveau de l’estomac lui-même et de sa jonction avec l’œsophage.

Les troubles digestifs peuvent également provenir du dos, un faux mouvement peut provoquer l’irritation d’un nerf ainsi que de tout son trajet nerveux qui pourrait se diriger vers le ventre et alors perturber le bon fonctionnement des intestins.

De plus en plus de recherches démontrent l’efficacité du traitement en ostéopathie des problèmes digestifs.

Des fois, un simple changement des habitudes alimentaires et de l’hydratation ainsi qu’une meilleure hygiène de vie peuvent contribuer fortement à améliorer votre système intestinal. Mais parfois, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

L’ostéopathe pourra vous aider par en traitant vos différentes dysfonctions et ainsi rétablir l’équilibre entre vos systèmes.

L’ostéopathie est une approche thérapeutique visant à traiter l’origine du problème plutôt que simplement en traiter les symptômes, permettant ainsi un soulagement, voire même une guérison. Au moyen de gestes doux, l’ostéopathe dénoue des points d’attachement et les tensions : l’objectif étant de restaurer la mobilité des différentes structures de l’organisme, afin de leur permettre de réaliser pleinement leur fonction et ainsi assurer l’équilibre entre les tous les systèmes du corps.

Source : reflexosteo.com

osteopathe-bayonne-ski-snowboard

En forme pour la saison hivernale

En forme pour le ski les conseils de votre ostéopathe

Vous souhaitez vous faire plaisir et ne pas vous blessez aux sport d’hiver. Alors profitez des conseils de Joan Amorena Ostéopathe D.O à Bayonne.

Il est important de réaliser régulièrement des séances d’ostéopathies afin de libérer les articulations pour qu’elles puissent mieux résister aux différentes pressions lors de nos différentes activités.

Une journée de ski c’est long :

osteopathe-bayonne-ski-snowboardUne journée de ski est un exercice d’endurance. Même si l’effort n’est pas continu ni d’une grande intensité, le corps est sollicité durant toute la journée de pratique.

En fin de journée, la fatigue apparait et le risque de blessure augmente. Il est important de faire des efforts d’endurance quelques semaines voir quelques mois avant les départs pour les stations. Commencez par des balades, du vélo, de la marche et de la course.

Quand vous êtes au ski, il est important de ne pas commencer trop fort ni trop longtemps. C’est souvent lors de la première ou de la dernière descente que les blessures se produisent.

Commencez par un bon échauffement, une mise en route du corps.

Au ski il fait froid les muscles et le corps ont besoin de se chauffer. Choisissez des premières pistes simples et descendez-les prudemment.

Les exercices de préparation et de renforcement de votre ostéopathe :

Lors d’une descente la fréquence cardiaque du skieur augmente jusqu’à 140 battements par minute. Cet effort fatiguera plus vite le sédentaire qui perdra rapidement sa concentration. Un sportif habitué à ce types d’efforts se fatiguera moins vite et risquera moins de se blesser.

Pour préparer votre corps à ce type d’effort commencez par marcher, intégrez de petites séquences de jogging de 15 à 30 minutes, d’abord sur le plat, puis rapidement courir sur des terrains en relief.

La monté renforce le cœur et l’endurance alors que la descente renforce les cuisses et améliore la coordination du skieur.

Courir en dévers, permet de renforcer les chevilles, les genoux et améliore l’équilibre.

Il est bon de faire un travail fractionné, c’est-à-dire d’alterner les vitesses de course : 15 secondes de course rapide et 15 secondes de course plus lente.

Ce travail permet de se rapprocher de l’effort physique du ski, c’est-à-dire la répétition d’efforts intenses entrecoupés de pauses.

Il est important de réaliser des séances d’ostéopathies au début de la préparation pour libérer toutes les articulations et ainsi permettre au corps de mieux résister aux efforts qu’il va endurer.

Il faut essayer de se rapprocher des postures du ski. Des exercices de flexion des membres inférieurs type « squat » peuvent être un bon entrainement.

Faire de la proprioception :

A la maison, se mettre sur une jambe et tenir en équilibre. La jambe est fléchit, le poids du corps est sur l’avant du pied. On commence les yeux ouverts puis progressivement en fermant les yeux. On essaye de maintenir la posture environ 30 secondes sur chaque jambe. Répéter l’exercice 2 à 3 fois.

Encore plus ludique et toujours chez vous, vous pouvez marcher sur vos coussins et ou matelas pour travailler les déséquilibres.

Même en suivant ces conseils, il faudra quand même rester prudent. Pour une préparation optimale et surtout après la saison de ski, pensez à réaliser régulièrement des séances d’ostéopathies. Cela permettra de rétablir un équilibre harmonieux entre les différentes structures du corps qui auront subit beaucoup de traumatismes lors des multiples sorties de ski.

Pour plus de renseignement contactez Joan Amorena votre ostéopathe D.O à Bayonne.

Source : Thibaut ROSSILLOL ostéopathe à Lyon

Joan Amorena - Ostéopathe D.O - 7 rue tour de sault 64100 Bayonne